Record de précipitations en Martinique durant le mois de septembre 2011

Record de précipitations en Martinique durant le mois de septembre 2011

Publié le 23 octobre 2011 à 18h00

Figure 1. Cumul des précipitations pour la Martinique durant le mois de septembre 2011. Crédit Image : Météo France

.

Le vent : Le vent souffle plus faiblement que d’accoutumé car les tempêtes circulent largement loin de l’île, d’où l’effet de pannes d’alizé plus nombreuses. Cependant, la proximité de Maria donne de fortes rafales de vent le 9 septembre, tandis que l’influence d’Ophélia est responsable d’une rotation assez inhabituelle des vents à l’ouest ou sud-ouest, du 25 au 28 septembre.

Les précipitations : Comme pour les mois précédents, la pluviosité est importante. Il faut remonter à 1994 pour trouver le record de précipitations pour un mois de septembre. On relève ainsi 371 mm à l’aéroport soit 65% de plus que la normale récente. Rarement il y a eu autant de jours d’orage : 12 jours au lieu de 8 au Lamentin. Mensuellement, c’est l’une des fréquences les plus importantes qui s’accompagne d’une augmentation des journées très pluvieuses (>30 mm). Les régions les plus touchées par les orages ont une pluviométrie excédentaire de +25 à +40% en général qui atteint le double de la valeur habituelle au Vauclin, Trois- Ilets et Caravelle. Néanmoins, la pluviométrie est relativement normale de Ste-Marie à Basse-Pointe, vers Morne Rouge, St-Pierre, tandis que le Sud de l’île, Ste-Anne, se démarque par un fort déficit. Les épisodes pluvieux les plus remarquables donnent 100 mm d’eau en 3 heures, le 28, sur les hauteurs de Belle-Fontaine à St-Joseph et 64 mm en une heure, le 17, sur la presqu’île de la Caravelle. Quelques relevés : Morne-Rouge 473 mm dont 90 mm le 27 septembre ; St-Joseph 403 mm dont 112 mm le 27 septembre ; Ste-Marie 304 mm dont 45 mm le 10 septembre et Trinité Caravelle 269 mm dont 108 mm le 17 septembre.

Les températures : Avec une moyenne en maxima de 32°C, c’est un mois de septembre très chaud et peu venteux. Les minimales nocturnes (24,1°C de moyenne à l’aéroport) demeurent légèrement au dessus de la normale de saison et la température mensuelle (28,1°C au Lamentin) confirme cette chaleur en se classant parmi les 6 plus élevées pour ce mois considéré. Si la moyenne des minima nocturnes s’inscrit dans la tendance des 30 dernières années avec 2 dixièmes de plus à l’aéroport, la moyenne des maxi reste beaucoup plus élevée. Le thermomètre frôle les records quotidiens dans plusieurs stations et en établit à Trinité et Grand-Rivière. Par conséquent, la température mensuelle de la plupart des postes s’inscrit parmi les 6 à 10 plus chaudes pour un mois de septembre. On relève ainsi la plus basse température de 19,6°C au Morne-Rouge le 15 septembre et la température maximale de 34,9°C à Grand-Rivière le 11 septembre.

.

Les phénomènes à noter :

.

MARIA : La tempête tropicale MARIA, dont les trajectoires prévues concernent la Martinique s’approche des Petites Antilles le 9 septembre au soir. Elle se dirige finalement vers le Nord en épargnant la Martinique. Toutefois la nuit du 10 au 11 septembre, une bande orageuse qui gravite au sud de MARIA donne de nombreux orages sur notre île. Les cumuls de pluie 30 à 80mm restent modérés et ne produisent pas de désordre d’importance.

Remontée de la ZIC : Du 16 au 18 septembre, concerne une situation atypique à cette saison. Une remontée par le Sud de la Zone Intertropicale de Convergence rejoint une descente d’air « froid » par le Nord Est. C’est un mélange explosif et de gros orages éclatent sur la façade Atlantique. La plus grande partie du territoire est épargnée de justesse.

OPHELIA : La tempête tropicale OPHELIA, au large de l’arc Antillais, va envoyer sa houle d’Est-Nord-Est en direction de la côte Atlantique de notre île : creux moyens maximum de l’ordre de 3m, avec forts déferlements sur les récifs et à la côte et des vagues maximales approchant 5m. Enfin le 28 septembre, OPHELIA qui avait été déclassée, se régénère. avec un centre situé au Nord-Est de la Guadeloupe. La Martinique se trouve en périphérie du système, à plus de 400km du centre. En fin de nuit du 27 au 28 septembre, une forte activité orageuse se manifeste sur Le Carbet, Bellefontaine et sur le haut bassin de la Lézarde : il tombe 100 à 130 mm en 6h : les ravines réagissent, débordent et font des dégâts en zone habitée. Entre 8h et midi, la Lézarde déborde en plaine lamentinoise, envahit la chaussée de la voie « rapide ». Autre conséquence, de faible impact : le vent d’ouest s’est levé et engendre une agitation anormale à la côte caraïbe.

.

Sources :

Extraits du bulletin climatique de Météo France du mois de septembre pour la Martinique.

**************

Administrateur de Chasseurs de Cyclones

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire